Logo du disclamer
Pour visiter ce site vous devez avoir l'âge légal pour acheter et consommer de l'alcool. S'il n'existe pas de législation à cet égard dans votre pays, vous devez être âgé de 18 ans au moins.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Chroniques

Octobre 2020. Je vous raconte le Cognac Connection Challenge

Partager

La journaliste new-yorkaise Amanda Schuster a suivi l’édition 2020 du Cognac Connection Challenge. Une compétition initiée pour soutenir les barmen américains dans le contexte de crise du Covid-19 en leur donnant l’occasion d’exprimer leur créativité en imaginant des cocktails à base de cognac.

Lorsque l’on demande aux gens de citer un cocktail à base de cognac, beaucoup mentionnent le Sidecar ou le French 75, parfois le Stinger. Pourtant, avec ses multiples facettes, le cognac entre dans la composition de nombreux cocktails, les mixologues jouant avec la diversité des styles.

En octobre, le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC), en partenariat avec l’agence américaine Teuwen Communications, a ainsi  annoncé les résultats du Cognac Connection Challenge. Cette compétition, sponsorisée par VinePair et Speed Rack, avait été initiée pour soutenir les pros de la filière en leur permettant d’exprimer leur créativité en composant des cocktails inédits à base de cognac. L’événement a rassemblé plus de 120 participants, les dix premiers recevant une récompense de mille dollars ainsi qu’un voyage virtuel dans la région de Cognac. Les concurrents ont aussi profité de séminaires animés par des Cognac Educators de renom tels que Franky Marshall ou Kellie Thorn.

« Sortir de leur zone de confort »

Le jury, composé d’experts, était constitué du Cognac Educator Kellie Thorn (Hugh Acheson, dont les restaurants sont situés à Athens et Atlanta dans l’État de Géorgie), du journaliste de VinePair Tim McKirdy ainsi que des deux cofondatrices de Speed Rack : Ivy Mix, copropriétaire du Leyenda à New York, et Lynette Marrero, barmaid au Llama Inn à New York. « Le volet pédagogique de l’événement a eu beaucoup de succès », indique cette dernière qui, remarquant que les dotations ont pu motiver les pros à s’inscrire, estime aussi que nombreux sont les barmen à avoir mis à profit la fermeture de leurs établissements pour se former.

Ivy Mix fait le même constat. « Les pros ont appris des choses ! Ils ont fait des expériences ! Je pense vraiment qu’ils ont pu découvrir de nouveaux aspects du cognac. Et il existe une telle variété d’usages, qu’il s’agisse d’une utilisation en cocktails ou en long drink ! »

Tim McKirdy appuie : « La compétition semble avoir poussé les candidats à s’intéresser en profondeur à l’univers du Cognac, les amenant à mieux appréhender la diversité des styles ou des producteurs et ainsi à sortir de leur zone de confort. »

Selon le règlement du Cognac Connection Cocktail Challenge, les cocktails présentés devaient associer le cognac et six ingrédients au maximum, facilement accessibles. La consigne s’est révélée porteuse.

Pour Tim McKirdy, beaucoup de créations ont une approche qualifiée de culinaire. « La création de sirops et d’infusions maison fait évidemment partie de la panoplie des mixologues depuis longtemps déjà, mais j’ai vraiment été impressionné par le savoir-faire en la matière des concurrents. » En particulier, il dit avoir été sensible au fait que certains barmen ont osé des profils organoleptiques atypiques en employant par exemple des solutions salines ou d’autres ingrédients très salés dans leurs créations. « En tant qu’ancien chef, c’est une démarche qui m’intéresse énormément, d’autant plus quand on considère le lien qu’il existe en France entre l’univers de la cuisine et celui des vins ou des spiritueux entre la gastronomie et les boissons en France. » 

Les restrictions sanitaires liées à la crise du Covid-19 empêchent les barmen de converser avec les clients assis au comptoir. Or, ce sont ces échanges qui souvent donnent naissance aux compositions les plus créatives, celles qui ne sont pas sur les cartes. Autrement dit, la culture du cocktail souffre de cette absence d’émulation propre à l’univers du bar. Aussi, si un événement tel que le Cognac Connection Cocktail Challenge permet de soutenir matériellement des professionnels touchés par la crise, elle leur permet également de réveiller une fibre créative en sommeil depuis de trop longs mois. Ivy Mix, qui note une tendance à la hausse de la consommation de  cocktails à base de cognac au Leyenda, ne dit pas autre chose : « Les compétitions comme celle-ci permettent aux barmen de prouver qu’ils sont toujours créatifs et toujours en train de créer. Nous le prouvons à nos collègues, et nous le prouvons à nos patrons ! C’est une formidable opportunité. » 

Les dix barmens lauréats

Meghann Allred, Leftbank Bar & Restaurant – York

Mara Bethel – Atlanta

Lance Bowman, Maya Hospitality Group – Charlotte

Jesse Cyr, Foreign National – Seattle

Chelsea DeMark, Quill at the Jefferson Hotel – Washington

Jena Ellenwood, Dear Irving – New York

Anna Giordano, Longway Tavern – Nouvelle-Orléans

Britt Ingalls, Silver Lyan – Washington

Lauren Paylor, Silver Lyan – Washington

Jessica Pomerantz, Black Rooster – West Columbia

à découvrir également

Juillet 2019. J’étais à Tales of the Cocktail

JUILLET 2019 Avec des professionnels et amateurs de spiritueux du monde entier...

Introduction au cognac

INFOGRAPHIE | Les clés pour apprécier le cognac...

Décembre 2020. Cognac Bartender Contest

DÉCEMBRE 2020 Cognac Bartender Contest...
commentaire