Logo du disclamer
Pour visiter ce site vous devez avoir l'âge légal pour acheter et consommer de l'alcool. S'il n'existe pas de législation à cet égard dans votre pays, vous devez être âgé de 18 ans au moins.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Contrées

La filière Cognac se dote d’un nouveau siège interprofessionnel au cœur de la ville de Cognac

Partager

La filière Cognac se dote d’un nouveau siège interprofessionnel au cœur de la ville de Cognac

La filière Cognac a décidé de doter son interprofession d’un nouveau siège. Le bâtiment sera situé au coeur de la ville de Cognac, au bord du fleuve Charente. Ce sera un nouveau lieu de collaboration, d’échanges et d’innovation, qui symbolisera l’attachement du Cognac à son passé et sa confiance en son avenir.

 

© Redman / Wilmotte & Associés Architectes

Un lieu, une vision pour la filière Cognac

Ce bâtiment sera ouvert aux professionnels du Cognac et réunira la centaine de collaborateurs du BNIC (juristes, ingénieurs, techniciens, communicants, statisticiens, administratifs, informaticiens…). Il accueillera aussi les syndicats de la viticulture et du négoce. Ancré au cœur de l’aire d’appellation Cognac, il participera à l’attractivité et au dynamisme de tout un territoire.
Pour réaliser ce projet, le BNIC a sélectionné, à l’issue d’un appel d’offres, le Groupe REDMAN, acteur pluridisciplinaire, engagé pour une ville inclusive et bas carbone, et qui intervient dans cette opération en tant que promoteur, associé aux architectes Wilmotte & Associés Architectes et Sempervirens paysagiste.

© Redman / Wilmotte & Associés Architectes
Vue depuis les quais : un ensemble qui co-existe avec des bâtiments anciens

Cet investissement intervient dans un contexte de fort développement de la catégorie sur ses marchés et de volonté d’accompagner cette croissance de façon durable, et en résonance avec les grands enjeux de notre époque. La filière travaille de façon très déterminée à sa transition environnementale et souhaite pour cela déployer une politique de R&D ambitieuse. C’est dans ce lieu que ces démarches environnementales seront coordonnées, ainsi que de nombreuses initiatives engageant le futur de la filière et son rayonnement international.

© Redman
Vue aérienne du futur siège en bord de Charente à proximité du centre historique de Cognac

Lieu de travail, d’échanges, de pilotage des grandes ambitions scientifiques et techniques de la filière, mais aussi d’accueil de partenaires privés ou institutionnels, il illustrera l’engagement de la filière Cognac en matière de développement durable et sa volonté de s’ancrer et d’investir dans son territoire et dans la ville de Cognac.

Un projet répondant aux forts enjeux territoriaux

© Alberto Bocos Gil

Avec ce projet, la filière au rayonnement international se redonne un centre emblématique sur ses terres d’origine. Christophe Veral, président du BNIC, résume ainsi les enjeux territoriaux :

« Après avoir conquis le monde, le Cognac veut réinvestir son territoire et continuer de contribuer à son attractivité et son développement.

Comme les générations passées, les acteurs de la filière souhaitent par ce geste architectural, apporter leur contribution à l’histoire du Cognac et d’une ville millénaire.

Ce nouveau siège témoigne de notre attachement viscéral aux racines de l’appellation Cognac.

Pour que le Cognac se retrouve dans les plus beaux lieux, à New York, Shanghai, ou encore Lagos, il faut d’abord que la magie opère ici, en Charente ».

Au-delà de cet enjeu, l’ambition architecturale portée par ce bâtiment contribuera positivement à l’aménagement de la ville de Cognac et à son rayonnement. Cet investissement contribuera aussi au positionnement de la région comme territoire à fort potentiel innovant et à l’accélération de son rayonnement national et international.

Le chantier fera appel autant que possible aux entreprises locales.

« La construction du nouveau siège du BNIC s’inscrit dans une phase longue d’aménagement et de transformation de la ville. L’installation de ce bâtiment signature marque ainsi la renaissance des quais et l’ouverture de Cognac sur le fleuve Charente. Longtemps ville repliée sur elle-même, Cognac signe le début d’une ère nouvelle ouverte sur le monde ».

Morgan Berger, Maire de Cognac

© Redman / Wilmotte & Associés Architectes
Vue de l’entrée principale et de ses engravures reprenant le profil des flacons de Cognac.

Un lieu de travail transversal et collaboratif

Le futur siège du BNIC renforcera la capacité de la filière à se projeter et à se saisir des enjeux de demain.

Véritable synthèse entre savoir-faire, valeurs et innovation, ce lieu sera résolument tourné vers l’avenir en répondant aux nouvelles configurations de travail collaboratives.

Cette nouvelle infrastructure proposera pour cela des espaces adaptés aux nouveaux usages et modes de travail (flex office, espaces de travail collaboratifs, équipements technologiques de pointe, espaces réceptifs et de formation interactifs).

Elle accueillera les élus et les salariés du BNIC dans des conditions de travail optimales. Des espaces de travail seront proposés aux personnes et institutions qui accompagnent l’interprofession de longue date sur des sujets scientifiques, et accueillera aussi de façon plus ponctuelle des experts. Il sera également un lieu de recherche équipé de laboratoire, un lieu d’accueil et de formation.

Une ambition durable

Véritable lieu ressource pour l’ensemble des acteurs de la filière, le futur siège hébergera de nouveaux équipements pour renforcer la R&D et notamment sur la protection de l’environnement et le développement durable de la filière : adaptation au changement climatique, sobriété et gain d’efficacité énergétique dans les chaînes de valeur, développement de nouvelles variétés de la vigne résistantes aux maladies.

Le futur siège du BNIC renforcera la valorisation des savoir-faire liés au Cognac et la maîtrise des processus de fabrication et l’amélioration en continu des connaissances techniques et scientifiques stratégiques pour la filière (qualité et sécurité des process, défense des produits AOC, protection du consommateur).

La filière entend ainsi accompagner la croissance en maintenant la qualité, la compétitivité des exploitations viticoles et des entreprises de négoce et la garantie de l’accès au marché des produits.

Cet espace assurera aussi des activités de formation, valorisera la transmission des connaissances et des savoir-faire et favorisera les initiatives en matière de vulgarisation et de diffusion des connaissances.

à découvrir également

Viticulteur

MÉTIERS | Faut-il le rappeler ? Le cognac naît de la vigne....

Œnologue de laboratoire

MÉTIERS Définition et savoir-faire de l’œnologue de laboratoire...

La patience éternelle des gouttes de pluie de cognac ou des anges assoiffés

La scène se déroule dans un somptueux chai de Cognac. Gros plan sur ...
commentaire