Logo du disclamer
Pour visiter ce site vous devez avoir l'âge légal pour acheter et consommer de l'alcool. S'il n'existe pas de législation à cet égard dans votre pays, vous devez être âgé de 18 ans au moins.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Contrées

Dans la ville de Cognac

Partager

En Charente, la ville de Cognac porte un nom fameux, celui du vignoble auquel elle a donné son nom. Le photographe Benoît Guenot, créateur de la revue Fusées, l’a sillonnée, saisissant dans son objectif une temporalité duale : celle, majestueuse, du temps long et celle, vibrante, de l’énergie du moment.

Loin de s’opposer, ces deux temporalités s’accordent dans la ville. Légués par l’histoire, chais, docks et autres ateliers industriels sont ici des lieux investis par notre époque. Grandes maisons, barmen sédentarisés, jeunes chefs se les sont appropriés. Ensemble, ils perpétuent l’histoire et inventent tout à la fois. Ils perpétuent des savoir-faire, des traditions, un esprit. Et ils inventent : ils inventent de nouvelles façons de produire, de nouvelles façons de vivre, de nouvelles façons de se rencontrer.

Quais Hennessy, Fondation d’entreprise Martell, Bar Louise, Bar Luciole, Hôtel Chais Monnet & Spa, bâtiments de la maison Meukow, restaurant Poulpette… Au gré de son périple, Benoît Guenot a visité des lieux aux usages certes très différents mais qui, justement, sont tous traversés par une intention créative, qu’elle soit celle d’un architecte, d’un artiste ou d’un artisan, qu’elle soit voulue, assumée, revendiquée ou qu’elle soit inconsciente, née de l’ardeur et de la frénésie.

I. En 1994, la Maison Hennessy confie à Jean-Michel Wilmotte la restructuration des Quais Hennessy en bord de Charente. Le projet, livré en 1996, comporte deux éléments : un pavillon existant et une extension à réaliser sur l’emplacement d’une ancienne rincerie de bouteilles. L’architecte-designer veille à respecter les matériaux et gabarits des constructions environnantes mais apporte de nouveaux éléments : socle de pierre, habillage de verre, cuivre en toiture. Le bâtiment, qui se reflète dans le fleuve, abrite aujourd’hui une boutique, des salles de réception, d’exposition et de dégustation.

Hennessy
Quai Richard Hennessy 16100 Cognac
+33 (0)5 45 35 69 00 – lesvisites.hennessy.com

 

 

 

II. « Je suis arrivé à Cognac il y a cinq ans avec l’idée d’un lieu avant-gardiste, visionnaire. Ici, les clients viennent du monde entier, arrivant de New York, Londres, Sydney, Shanghai, Singapour… Beaucoup sont des barmen, certains comptent parmi les meilleurs au monde. VS, VSOP, XO… Le Cognac est lui-même le meilleur produit au monde. On essaie d’être à la hauteur, on essaie d’innover. Par exemple, on fait nous-mêmes vieillir un Sidecar deux ou trois mois dans un fut avant de le verser dans une dame-jeanne. Le cocktail développe des notes boisées tandis qu’on préserve l’acidité avec du verjus qui est un produit local. » Germain Canto est à la tête du Bar Louise, un bar à cocktails qui bouscule les lignes en priorisant les produits du terroir cognaçais dans l’élaboration de ses cocktails.

Bar Louise
1 place François 1er 16100 Cognac
+33 (0)5 17 22 31 67 – barlouise.com

 

 

 

III. Bâtis en 1838, les immenses Chais Monnet couvrent plus de deux hectares de terrain au cœur de la ville de Cognac. Transfigurés par l’architecte Didier Poignant, ils abritent aujourd’hui, un hôtel, un restaurant étoilé, une brasserie et deux bars à cocktails. La charpente en bois, les impressionnantes voûtes et les foudres d’origine ont été conservés tandis que les murs de verre et les sculptures d’acier viennent tout à la fois organiser l’espace et créer des circulations naturelles. Installé sur le toit-terrasse, Guinguet’ est un bar à ciel ouvert, accessible après 17h. La vue – panoramique – y embrasse toute la ville. Le cocktail-phare est le Sunset View : framboise, figue, menthe, Cognac, Pineau des Charentes, vin effervescent.

Hôtel Chais Monnet & Spa
50 avenue Paul Firino Martell 16100 Cognac
+33 (0)5 17 22 32 23 – chaismonnethotel.com

 

 

 

IV. Une ancienne usine de mise en bouteille bâtie en 1928, désaffectée en 2005. L’architecte bordelais Olivier Brochet en a gardé la géométrie, la rugosité. Mais ici ou là, il a harmonisé des ouvertures, créé un jardin, imaginé une perspective. « Ainsi, tout semble avoir toujours été en place, mais une élégance nouvelle est apparue sans qu’on y prenne garde. Rien ne semble avoir changé et pourtant tout a changé, notamment dans les usages possibles. » De fait, le lieu, auquel on accède par un tunnel voûtée de 35 mètres de long, est aujourd’hui celui de la Fondation d’entreprise Martell. Avec Nathalie Viot à sa tête, celle-ci développe une programmation pluridisciplinaire qui combine expositions, résidences artistiques et ateliers de création (verre, céramique, ébénisterie…).

Fondation d’entreprise Martell
16 avenue Paul Firino Martell 16100 Cognac
+33 (0)5 45 36 33 51 – fondationdentreprisemartell.com

V. Le Bar Luciole est un autre exemple de reconversion architecturale réussie. Ex-bartender du 69 Colebrooke Row (Londres, Islington), Guillaume Le Dorner a choisi de s’installer à Cognac pour y transformer l’ancien atelier de mécanique Auger en bar à cocktails. Verrières, grosses poutres, cour : le lieu, relifté par les architectes Marine Maupetit et Synné Indregard, a conservé des traces concrètes de sa première vie. Jeux d’ombres, lumières ambrées, matériaux atmosphériques (bibliothèque et comptoir en chêne, fauteuils en cuir), bande son soul-jazz : les partis-pris sont puissants.

Bar Luciole
14 place du Solencon 16100 Cognac
+33 (0)5 45 81 70 11 – bar-luciole.com

 

 

 

VI. Il existe une histoire longue du geste créatif à Cognac qui n’est pas celle d’une accumulation mais plutôt d’un dialogue entre les époques. Ainsi les bâtiments rénovés de la maison Meukow, pour lesquels l’architecte Pascale de Redon, engagée pour une architecture écologique, a tenu à respecter le savoir-faire des charpentiers du XIXe siècle dont elle a repris les méthodes de taille et de levage. Autre télescopage : la panthère en acier Corten, livrée en 2017 par le sculpteur Florent Poujade ; inspirée par le blason de la maison, elle se dresse aujourd’hui dans ses jardins.

Meukow
7 rue François Porche 16100 Cognac
+33 (0)5 45 82 32 10 – visitemeukow.com

 

 

 

VII. Autodidacte de la cuisine formé sur le tard au contact d’une belle brochette de chefs bruxellois (Saburo Inada, Benjamin Laborie, Damien Bouchery, etc.), Antoine Vernouillet, ex-étudiant en sciences politiques, a créé Poulpette en décembre 2015 à Cognac. Avec Amandine et Sylvain en salle, le lieu, repéré par le Guide du Fooding et le Gault&Millau (Jeune Talent 2017), combine une identité plutôt cool – décor brut, cuisine ouverte, meubles de menuisier, céramiques artisanales – et une feuille/carte du jour minimaliste, composée d’une demi-douzaine de propositions dactylographiées en slash.

Poulpette
46 avenue de Lattre de Tassigny 16100 Cognac
+33 (0)5 45 82 22 08 – poulpette.squarespace.com

 

à découvrir également

La calligraphie, un art ancien à Cognac

REPORTAGE Avec un artiste-calligraphe...

[Transmission] Un viticulteur et ses enfants

La transmission est indéniablement l’un des grands enjeux actuels de la viticulture franç...

Sublimes intérieurs charentais

En Charentes, l’exception n’est pas seulement dans le flacon… Les merveilleuses bâtisses ...
commentaire